Adama Kemou Directrice de la Santé de la Mère et de l’Enfant/Point Focal PO - Niger

Adama Kemou, Directrice de la Santé de la Mère et de l’Enfant/Point Focal PO - Niger

Grâce au PO, nous avons pu avoir un outil de travail commun sur la PF entre les techniciens, les partenaires techniques et les autres acteurs du plan d’action budgétisé. La valeur ajoutée du Partenariat de Ouagadougou, c’est cette affluence des intervenants au niveau des pays par rapport à la Planification Familiale.

Parce qu’avant ce mouvement, on pouvait compter le nombre d’intervenants sur la PF au Niger; que ce soit les partenaires techniques mais aussi financiers. Le PO a donc été le déclic pour la mise en oeuvre et le positionnement de la Planification Familiale dans nos pays.

Même s’il est déjà plus fort qu’à sa création, je pense que ce Partenariat peut l’être davantage en fédérant tous les acteurs, les bailleurs intervenants au niveau de la PF, les ministères, les jeunes et les populations.

Le PO a été le déclic pour la mise en oeuvre et le positionnement de la PF dans nos pays.

Aussi, même si je suis un peu jalouse, je pense qu’on peut aussi s’ouvrir à d’autres pays. C’est vrai qu’on veut garder notre bébé mais il faut qu’il grandisse, s’ouvrant aussi à d’autres pays. Et c’est toujours bien d’avoir ce type de compétition entre pays mais aussi entre régions. Car lorsqu’on échange et qu’on voit que notre région est en avance, cela constitue une émulation et nous permet au niveau global du Partenariat de faire mieux.

La réunion annuelle est très importante. Pour moi, s’il n’y a pas de Réunion Annuelle, c’est comme s’il n’y a pas de Partenariat. C’est vraiment une rencontre pour faire le point et la revue de ce que nous sommes en train de faire, et voir où nous allons ensemble.