Moukailou Ouedraogo, Jeunes Ambassadeurs SR/PF - Burkina Faso

Pour moi, le Partenariat de Ouagadougou est un cadre d’expression pour nous jeunes qui nous permet d’avoir l’opportunité de nous retrouver avec des ainés. Il permet de regrouper les religieux, l’ensemble des organisations de la Société Civile, les autorités, les partenaires techniques et financiers et ça permet aussi de contribuer à donner plus de visibilité à l’engagement des jeunes pour la promotion de la Planification Familiale.

Au niveau du Burkina, pour améliorer la Planification Familiale, je dirai que c’est d’impliquer d’avantage les jeunes au niveau des instances de prise de décisions, ce qui est déjà une réalité au Burkina mais c’est à renforcer. Et travailler aussi à mettre les jeunes au devant de la scène pour leur permettre de s’exprimer eux-mêmes, d’être à même et capable de prendre des initiatives de promotion de la planification familiale. Comme cela, les jeunes pourront libérer tout leur potentiel qui va permettre un meilleur rendement de promotion de la planification familiale.

Les Réunions Annuelles du PO permettent de faire le bilan des différentes actions menées au niveau pays pour relever certaines lacunes qui sont constatées et voir comment travailler davantage à renforcer nos capacités de sorte à dépasser les objectifs que nous nous sommes fixés. Et cela permet aussi un cadre de partage d’expériences pour les différents pays: un pays peut se servir de l’expérience de l’autre pour perfectionner son plan d’action niveau pays.

Le Partenariat de Ouagadougou est vraiment une très belle initiative qui met au devant de la scène les jeunes. Et les jeunes restent engagés pour la promotion de la planification familiale et ils soutiennent l’autonomisation de la femme qui est un pilier essentiel pour l’atteinte du dividende démographique.